Association aidant les familles des personnes détenues

Association aidant les familles des personnes détenues
Tout savoir sur les Colis de Noël !

QUAND et QUI ?, COMMENT et QUOI ?


C’est à cette question que ce chapitre essaie de répondre. Ce chapitre aussi est long, mais il vous permettra d’éviter des déconvenues.
  • Quand et Qui ?

    Les dates retenues par l’administration pénitentiaire vont du

    De principe ; les envois effectués par la Poste, ou par tout autre moyen, ne sont pas acceptés.

    Il faut distinguer deux cas :

    • Un ou plusieurs permis de visite ont été accordés, ou, au contraire,
    • aucun permis de visite n’est accordé.
       
Soit un ou plusieurs permis de visite, ont été octroyés, pour visiter une personne détenue

Deux hypothèses : selon que les proches peuvent se déplacer, on non.

Si les proches ou membres de la famille de la personne détenue peuvent se déplacer, les colis ne peuvent être amenés que lors d’une visite de parloir.
A SEQUEDIN donc, les Mardi, Mercredi, Vendredi et Samedi, de 8 heures à 10 heures 15 et de 13 heures à 15 heures 15.
S’il y a plusieurs détenteurs de permis, ils devront se mettre d’accord, pour respecter les limitations de l’administration.

Si aucune personne ne peut se déplacer, par suite d’éloignement ou toute autre cause :
L’administration a prévu le palliatif suivant : Il est possible de passer par la CROIX ROUGE, dont le comité local est à LILLE 59000, 10 place Guy de Dampierre , tel : 03.20.16.98.60

. En aucun cas, des vivres ne peuvent être remises à la CROIX ROUGE, mais seulement un chèque, d’un montant, au maximum, de 50 euros, au verso duquel, il faudra indiquer : « quartier maison d’arrêt de LOOS, le nom de la personne détenue , son numéro d’écrou et de cellule ». La CROIX ROUGE, confectionnera, alors, un colis de 5 kg, au maximum, et un représentant de ce comité, le portera à LOOS, au nom de l’émetteur du chèque.
L’administration précise que si une personne détenue, a déjà reçu un colis de Noël, d’un de ses proches ou de sa famille, avant l’arrivée du colis de la CROIX ROUGE, ce dernier colis sera remis au SPIP, pour être donné à une personne détenue, indigente. Pas de cumul d’envoi, donc.

Soit aucun permis de visite n’a été encore octroyé, pour visiter une personne détenue
Dans ce deuxième cas, la remise du colis est organisée par l’administration le jeudi de 8 heures à 10 heures, dans ses bureaux, si la personne peut se déplacer à SEQUEDIN, mais seulement après avoir obtenu le visa du directeur.

C’est la personne détenue, elle-même, qui, sur un modèle imprimé par l’administration dit : « autorisation de dépôt d’un colis par une personne non titulaire d’un permis de visite » rédige l’imprimé, obtient le visa de l’administration et l’expédie à la personne qu’elle a nommément désignée, qui va envoyer ce colis. En déposant ce colis, le proche ou le membre de la famille devra produire, outre le visa nominatif, dont il vient d’être question, mais également d’une pièce d’identité.

L’association ne sait pas, si la personne détenue, au profit de laquelle aucun permis de visite n’a été accordé, peut bénéficier, aussi, des services de la CROIX ROUGE. La circulaire ne le précise pas, mais cela serait logique qu’elle en bénéficie. Afin d’éviter des déconvenues, il conviendrait, à la personne détenue, lors de sa demande de visa, de préciser si le colis va être déposé à SEQUEDIN ou venir de la CROIX ROUGE. De cette façon, l’hésitation sera levée dès le départ.
 
  • Comment et Quoi ?

Les personnes, titulaires d’un permis permanent de visite , ou préalablement autorisées par le directeur, peuvent confectionner un colis de vivres qui ne pourra dépasser 5 kg par personne détenue. Les personnes qui le souhaitent, peuvent fractionner le colis de 5 kg de vivres et le remettre donc, en deux fois, en 2 colis de 2.5 kg chacun.

L’administration exige, à peine de rejet, que chaque colis soit accompagné d’un inventaire manuscrit des denrées qu’il renferme. Sur cet inventaire, devront, aussi, figurer les nom, prénoms de la personne destinataire, ainsi que son numéro d’écrou.

Un contrôle préalable des colis sera opéré, dans le local de l’association par un surveillant, en présence du déposant. Les denrées refusées, pourront, ainsi, être restituées au déposant. C’est pour cette raison qu’il est demandé d’être encore plus à l’avance, que d’habitude.
Il est demandé, aussi, d’être attentif à l’emballage : une solide caisse en carton fera l’affaire. Les produits doivent rester à l’air libre, donc pas de paquet-cadeau. L’administration ajoute que toutes denrées alimentaires, susceptibles d’être contrôlées et de se conserver quelques jours sont autorisées, m ais, voir la liste des interdictions ci-après.
 
  • LISTE INDICATIVE DES PRODUITS AUTORISES

    • Produits autorisés :
      - Friandises
      - Plats préparés
      - Viandes cuites uniquement
      - Fruits de mer sans coquille
      - Poisson
      - Gâteau
      - café, seulement soluble, en dosette ou en boite

      - Nécessaire de courrier (pas plus de 10 timbres par colis)
      - Agenda
      - Livres de poche uniquement avec couverture souple
      - Linge de toilette
      - Photos, dessins d’enfants.
       
    • Présentation des produits :
      - Dans un emballage ne contenant pas de masse métallique
      - Débouchés
      - Dans une boite en plastique type Tupperware
      - Dans une barquette en carton jetable
      - Dans un sac congélation.

      Pour les plats cuisinés froids, les familles sont invitées à utiliser des barquettes jetables en carton, ou des sachets plastiques transparents.
      Tous les aliments doivent donc être retirés de leur emballage d’origine.
      Les produits qui ont un emballage métallique de papier aluminium ou sulfurisé susceptible de déclencher les appareils de détection ne passeront pas.

      Les fruits secs et crustacés doivent être décortiqués
      Les viandes, charcuteries, gâteaux, doivent être découpés.
       
    • Produits qui ne seront pas acceptés.
      - Boites et tubes métalliques
      - Chewing-gum
      - Fruits macérés dans l’alcool
      - Alcool ou toute autre sorte de boisson
      - Chocolats fourrés à la liqueur
      - fruits frais
      - Yaourts ou yoghourts
      - Huitres
      - Noix… (produits à coquille non contrôlable)
      - Cigarettes, tabac
      - Poivre, aromates, thé
      - Viande crue
      - Café, sauf celui soluble, en dosette ou en boite.

      Afin d’éliminer les denrées et objets non acceptés, une première vérification du colis est faite, en présence de la personne qui l’a déposé. Un deuxième contrôle, plus approfondi, a lieu en présence de la personne détenue destinataire.